LEGALEX Namur

La Justice belge ne fait pas toujours son travail …

Il n’est pas dans nos habitudes de critiquer la Justice belge … quoique …

Dans l’ensemble, elle ne fonctionne pas trop mal avec les moyens dont elle dispose. La plupart des juges sont des gens consciencieux qui font leur métier avec conviction et plus ou moins d’enthousiasme.

Comme dans tous les métiers, il y a des bons … et des moins bons.

Des juges à l’écoute des justiciables et d’autres qui ont un ego surdimensionné et qui s’imaginent que, parce qu’ils sont juges, ils ont le pouvoir de regarder les gens de haut. Ce sont ces juges qui vous engueulent littéralement à l’audience, qui font des remarques stupides pour se faire valoir, qui croient humilier le jeune avocat avec des remarques du genre « dites Maître, il me semble que vous ne nous avez pas été présentés, on ne vous apprend rien au Barreau ? », qui vous coupent constamment la parole (bravo pour l’écoute active), qui s’imaginent détenir le monopole de l’intelligence et vous font la leçon, bref, des personnes qui ont un degré de développement personnel proche du néant absolu et qui sont totalement soumis à leur ego. Ces magistrats sont, fort heureusement, une minorité.

Là où je ne comprends plus, par contre, c’est lorsque la Justice dans son ensemble ne fait plus son travail.

Un exemple. Les grands-parents alertent la police et le Parquet à propos de faits de maltraitance sur de jeunes enfants (3 et 6 ans). Les enfants sont régulièrement enfermés dans la cave à titre de punition, dans le noir, toute la nuit. La petite passe sous la douche bouillante parce qu’elle a fait une bêtise. Les vêtements trop grands et sales sont portés toute la semaine. L’hygiène est catastrophique. Les parents sont surendettés. Bref, on va appeler un chat un chat : nous sommes chez Monsieur et Madame Barraqui.

Une plainte est déposée. Les enfants sont enregistrés lorsqu’ils racontent ce qu’ils vivent à leurs grands-parents, en pleurant. Les enfants sont clairement en danger et les grands-parents sont inquiets.

A la police, que se passe-t-il ? Les grands-parents se font engueuler parce qu’ils ont enregistré les enfants. On acte néanmoins leur plainte mais en les regardant clairement de travers.

Quelques mois (oui, je parle en « mois ») plus tard, les filles sont entendues par une cellule spécialisée. Elles confirment tout ce qu’elles vivent à la maison.

Et puis … et puis rien. Rien du tout. Le silence total. Les grands-parents essaient de savoir ce qui va se passer. Ils se font à nouveau engueuler …

Cela fait près d’un an, maintenant. La Justice ne fait rien et, si on lui demande où en est le dossier, elle se fâche parce qu’on la dérange et qu’on a apparemment autre chose à faire. Peut-être faudra-t-il attendre un drame pour qu’elle réagisse … trop tard. Et on dira qu’on ne le fera plus. Aaaah, la Justice en Belgique …

Abribus CG31.indd

Abribus CG31.indd

Les commentaires pour cette page sont clôturés.