LEGALEX Namur

Les avocats n’ont de leçon à recevoir de personne !

Une cliente nous consulte parce qu’elle est en litige avec son avocat. Celui-ci ne lui a pas exposé le mode de calcul de ses états de frais et honoraires lorsqu’elle l’a rencontré alors que c’est une obligation déontologique. A la clôture du dossier, l’avocat lui réclame un état de frais et honoraires de 991,00 €. La cliente ne conteste pas ce montant mais s’étonne que son avocat n’ait pas déduit les deux provisions de 350,00 € et 300,00 € qu’elle avait versées. L’avocat lui demande de lui fournir la preuve de ces versements, ce que la cliente a naturellement pu faire sans le moindre problème puisqu’elle avait payé ces montants par virements bancaires. L’avocat réagit en revoyant alors son état de frais et honoraires qui passe alors à … 2.041,00 €. La cliente s’en étonne à juste titre et demande l’arbitrage de la commission des honoraires du Barreau dont dépend l’avocat en question (qui est un ancien Bâtonnier) … Par la suite, l’état de frais et honoraires va encore varier selon l’humeur du jour puisque l’on va parler à un moment donné de 800,00 € puis de 1.641,00 € … La situation restant bloquée, la cliente consulte donc notre cabinet d’avocats.

J’écris logiquement au confrère en lui signalant que je suis tout de même un peu surpris que son état de frais et honoraires ait été modifié à trois reprises dans des proportions aussi importantes et lui demande de s’en tenir à sa première note qui était très raisonnable.

Extraits de la réponse de l’avocat :

Il est exact qu’il y a des confrères qui passent leur temps à critiquer le travail des autres, ce qui est évidemment hautement constructif pour la profession. Je vais donc répondre brièvement à votre courrier, ne souhaitant pas m’attarder beaucoup plus (…). J’ai voulu rester raisonnable, ce qui se retourne contre moi. Quoiqu’il en soit, je remarque votre peu de confraternité et de solidarité. Je pense qu’un coup de téléphone eu été préférable qu’une longue lettre discréditant un confrère, probablement transmise à madame pour faire bonne impression. Quoiqu’il en soit, je suis le conseil de nombreuses compagnies d’assurance, banques et autres sociétés. Je n’ai aucune leçon à recevoir de personne. Cependant, pour faire bref procès, je verse la somme de 409 € sur votre compte tiers, bien évidemment, pour que vous puissiez prélever vos honoraires sur ce dossier qui doit présenter une très grande importance pour vous.

Notre commentaire : tant que les avocats ne feront pas preuve d’un peu d’humilité et qu’ils laisseront leur ego prendre le contrôle de leur vie en leur donnant l’illusion de n’avoir aucune leçon à recevoir de personne, ils ne seront pas vraiment au service des gens mais l’esclave de leur prétention … Le problème de la profession, c’est sa mentalité …

quote-l-imbecile-pretentieux-est-celui-qui-se-croit-plus-intelligent-que-ceux-qui-sont-aussi-betes-que-pierre-dac-197860

Les commentaires pour cette page sont clôturés.